Elle avait comme pseudo "Hadrienne" et se prénommait Micheline... on échangeait par blogs , par mails depuis 2007, puis un peu par facebook.... Nos contacts ont été très nombreux par période, puis ils s'espaçaient en fonction de nos occupations , puis ils reprenaient , mais il n'y a jamais eu de coupure d'amitié .... on partageait notre humour, notre amour de la nature, des animaux, de la vie simple, des gens naturels, de l'art, nos opinions sur toutes sortes de choses ..... J'admirais son humour, ses connaissances et sa façon d'écrire, comme tous ceux qui l'ont connue ..... on avait prévu de se rencontrer il y a quelques années, mais entre dire et faire, on laisse passer trop de temps , d'évènements ....

Dans nos délires partagés, on parlait toujours des hommes en blanc , comme s'ils viendraient un jour nous chercher toutes deux avec les camisoles.... alors on disait toujours qu'il faudrait se débrouiller pour être internées au même endroit afin continuer nos plaisanteries ......

En ce début d'année, après ma dernière chimio, j'avais prévu de monter dans le Berry dès que le beau temps arriverait, chez elle ....depuis le temps qu'elle me le proposait !!!!...Mais le cancer est arrivé le premier et l'a emportée ...........si vite ... c'est un départ vraiment injuste et cruel ..... je pense à ses chiens Barye et Mithra qu'elle adorait tant et qui sont privés d'elle, tout comme  ses enfants et petits enfants, à sa famille, à ses amis et à tout ce qu'elle avait encore à nous dire , à nous raconter, à vivre............une sacrée bonne femme avec une pêche d'enfer, une répartie clouante, cultivée , intelligente, tordante, franche, généreuse, fonceuse, curieuse et humble ! ..........Au revoir Hadrienne, comme toi et pour toi, je la trouve moche la mort !!!! .....

le 18 sept 2008 , elle écrivait dans son blog : LA MORT c'EST CON MAIS C'EST BANAL

La mort et moi, nous ne sommes pas très copines . Je l ai toujours trouvé moche . Quand j étais jeune, elle me semblait moche mais  normale... il n y avait que les vieux qui mourraient en fin de vie, une chandelle qui s éteint doucement, normal, et plutôt rassurant... c était très lointain  et sans violence.

Puis sont venues les années de maturité, et la vision a changé . ..................................

....................................................................................................................................................

Hé ! ho ! elle ratisse large la mort . Se contente pas des autos, des avions, des cancers, des attentats, faut, en plus, qu elle investisse la nature.. le jardin.. la douceur de vivre pour venir y installer ses filets ....
Trop présente la mort , dans tous les gestes du quotidien ... patiente, présente, dissimulée .. Casse toi la mort !!

Alors, bras d honneur à elle !!  Je la hais et n entrerai pas dans son jeu ... pas maintenant, pas encore.

Parce que je suis encore beaucoup trop  amoureuse  de son ennemie,  la Vie ,  et que je n ai pas fini d en faire le tour.

Ce soir, votre dévoué clown (triste) vous salue bien !


et au décès de son père .........extrait ....

La vie signifie tout ce qu'elle a toujours été.
Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de vos pensées,
simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.
 
Canon Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d'un extrait de "The King of Terrors", sermon sur la mort 1910
Quelquefois attribué à Charles Péguy, d'après un texte de Saint Augustin


Je vais m'en rappeler pour toi... Ton amie Isa